Le SAE, association laïque et interconfessionnelle, entend prolonger l’activité de dialogue et de formation œcuménique promue par Maria Vingiani à Venise dès 1947, ensuite développée à Rome en forme privée dès 1959 (à l’annonce du Concile Vatican II) et en forme publique dès 1964.

Le SAE est organisé de manière démocratique. Les associés élisent les organes de direction (Président, comité exécutif, conseil des groupes locaux, responsables locaux). Les groupes locaux partagent les méthodes et les intentions de l’association et sont autonomes dans la programmation et dans la réalisation de leurs activités.

Dans les contextes locaux et régionaux : Prière, étude biblique et théologique ; rencontres visant au dialogues, à la confrontation, au témoignage et au service commun ; soutien, collaboration et consultation pour les initiatives diocésaines, d’autres communautés ou, plus en général, de la société civile.

Les membres chrétiens du SAE, appartenant à différentes églises et dénominations, se réfèrent au même Seigneur Jésus Christ, à la même fois et au même Évangile annoncé et témoigné par les apôtres.

Conscients du fait que « les dons et l’appel de Dieu sont sans repentance » (Rm 11,29),

SAE est Sujet accrédité par le Ministère de l’ instruction Publique pour la formation des enseignants.